SENEGOLFE

 
Cousteau Escalade Séné Mairie 2012 Sene port anna
   

Derniers reportages  

   

L'île de Boed est la plus méconnue des îles de Séné qui en compte trois : Boëd, Boëdic et Mancel.

En effet, côté continent, elle ne présente que des vasières et une côte peu accessible même à marée haute. Il existait un "sentier" dans la vase permettant d'y accéder à marée basse mais aujourd'hui il est bien peu pratiqué. Il permettait de gagner les salines de "Bouëte" dont on devine encore le tracé.

cadastre 1844 saline Boed  Tour Tenero

Boëd est accessible surtout par la côte sud. Elle compte 5 demeures habitées dont une à l'année. L'intérieur de l'île rebutera tous les promeneurs : un enchevêtrement de brousailles où on peut emprunter "à la machette" des sentiers très mal entretenus par le Conseil Départemental. Elle abrite pourtant des mégalithes mais il faudrait une débrousailleuse pour les retrouver, au moins sont-ils à l'abri !

Ne venez pas à Boëd pour parcourrir l'île, son seul intérêt est la tour Tenero et de larges plages de sable (assez fin) côte sud.

En saison, une baignade y fort agréable surtout quand on y accoste en kayak, moyen d'y accéder le plus adapté.

Boede île IGN indication

En face de Boëdic, un tombolo marque l'entrée du "cimetière" à bateaux.

Derrière le cordon de sable, on peut voir au fond de l'anse une dizaine de bateaux échoués sur la vase et l'estran. Certains sont là depuis longtemps puisque la végétation a conquis les planches de bois de la coque des bateaux. D'autres sont plus récents avec leur coque de bois encore recouverte de peinture. En observant mieux, on en voit un en matière composite qui mettra des années à disparaitre tout en polluant l'environnment.

DSC08096 Copie   DSC08105 Copie

Voir le document pdf avec plus de photo.

Car qu'on ne s'y trompe pas, ces décharges à ciel ouvert où croupissent des bateaux n'on aucune base juridique. Aucune législation en France n'autorise à abandonner son bateau ou sa bagnole au bord de l'eau même débarassé de leur moteur !

La "tradition", la facilité offerte qui évite une déconstruction et le laxisme des autorités expliquent cette situation.

Lire le pdf sur le décret de 2015 qui clarifie la situation.

Pourtant Boëd est un "espace naturel sensible" pour partie propriété du Conseil Départemental et on s'étonne de la présence des ces bateaux gisant, de multiples bidons en métal ou en plastique et des poches métalliques d'ostréiculteurs abandonnés dans la végétation.

DSC08133  DSC08089 Copi

Espérons qu'avec notre tout récent "Parc Naturel du Golfe du Morbihan", le ménage soit fait à Boëd pour enlever ces épaves et des déchets multiples.

 

 

   
© SÉNÉ GOLFE