SENEGOLFE

 
Cousteau Escalade Séné Mairie 2012 Sene port anna
   
mercredi, 12 septembre 2012 17:22

L'Ostréiculture à Séné

Enjeu : Concilier reconquête du littoral et développement du site de Badel.

Sources : Charte conchylicole du Morbihan, Préfecture 56 – Situation de la filière ostréicole, Région Bretagne – Ifremer Etude de la pêche dans le Golfe du Morbihan – Etude du CESER Mars 2012 - Photorama Senegolfe - Salon de la Conchyliculture à Vannes 09/12 - SMVM Schéma de mise en valeur de la Mer Préfecture 56 -

Introduction :

Quand on se promène sur les sentiers du littoral du côté de Cadouarn, Badel et Langle, on longe les chantiers ostréicoles de Séné et on peut voir ça et là sur la côte de la presqu’île, des vestiges d’une activité de production de coquillages qui a bien changé depuis son apparition sous sa forme moderne dans le Golfe du Morbihan.

Pour en savoir plus : http://www.aurythmedesmarees.fr/l-ostreiculture

Quelques vestiges rappellent au promeneur que les ostréiculteurs on développé leur activité à terre et sur l’estran – la bande de terre qui découvre à marée basse.

Par exemple, la bâtisse à la cale du passage est un ancien magasin d’ostréiculteur !

LePassage-Magasin

Pour en savoir plus : http://patrimoine.region-bretagne.fr/sdx/sribzh/main.xsp?execute=show_document&id=MERIMEEIA56006396

ça et là des bassins en pierre partiellement immergés….

Bassin-désafecté2   Tenero-tour

Qui se souvient que la  Tour Ténéro sur l’île de Boëd a eu un rôle dans la surveillance des parcs ostréicoles ?

http://patrimoine.region-bretagne.fr/sdx/sribzh/main.xsp?execute=show_document&id=MERIMEEIA56006399

https://sites.google.com/site/tourtenero/histoire-de-tenero

Pour en savoir plus sur la culture des huîtres : 

http://www.huitres-de-bretagne.com/ostreiculture

http://fr.wikipedia.org/wiki/Huître

 Les exploitations ostréicoles exploitent le DPM ou Domaine Public Maritime où des concessions ostréicoles sont « cadastrées » et louées aux ostréiculteurs.

Le DPM est un "bien commun" administré par la Direction Départementale des Territoires et de la Mer.

On recense 125 entreprises ayant un siège d’exploitation dans le Golfe du Morbihan.

Elles se répartissent principalement comme suit : 4 à Crach, 27 à Locmariaquer, 30 à Baden, 12 à Larmor-Baden, 5 à Arradon, 8 à Séné, 5 à Saint-Armel et 28 à Sarzeau.

Paradoxalement les îles abritent peu de conchyliculteurs ; en effet l’insularité est un frein à la commercialisation : l’île aux Moines, 2 exploitations et l’île d’Arz, 1 exploitant.

On peut regretter que la production d’huîtres du Golfe du Morbihan ne bénéficie pas encore d’un signe de qualité voire d’une IGP (Indication Géographique de Provenance) qui permettrait de se différencier sur la marché….Le projet de Parc Régional du Golfe du Morbihan pourrait déboucher sur une appellation...

Les élevages sur le Golfe du Morbihan représentent 2344 concessions étalées sur 1635 hectares, soit environ 15% de la superficie du Golfe. Les surfaces aménagées en terre-pleins ostréicoles situées en bordure du littoral sur le domaine public maritime couvrent, pour leur part, 19 hectares. Les "chantiers" ostréicoles sont répartis sur l’ensemble périphérique du Golfe du Morbihan, principalement sur les terre-pleins concédés sans qu’existent de véritables villages ostréicoles.

Golfe-concessionC

Séné possède seulement 79 concessions soit une surface de 403162 are; c'est la proximité de Vannes qui a permis à notre commune d'accueillir le siège de plusieurs chantiers ostréicoles.

Concession-Ostra

 

Aujourd’hui, l’activité conchylicole à Séné concernent 2 types d'entreprise :

Les ostréiculteurs avec un "chantier"  : on recense actuellement 6 entreprises établies de Cadouarn à Langle qui disposent d'un local avec du matériel de traitement des huitres. Ces entreprises, souvent héritières d’une activité familiale, exploitent des concessions sur Séné ou dans le Golfe du Morbihan et produisent des huîtres creuses et parfois pratiquent la pêche de la palourde. On ne dénombre pas d’éleveurs de coques ou d’huîtres de Belon. La proximité de Vannes rend attractif le territoire communal pour la commercialisation de la production.

Les ostréiculteurs "charentais": une autre particularité de Séné est d’accueillir des ostréiculteurs charentais qui exploitent des concessions sur le Golfe; ces ostréiculteurs disposent ou non d'un local sur la presquîle de Langle et ont immatriculé une plate qui mouille à Port-Anna ou Badel. Leur production d'huîtres est affinée sur le littoral charentais…

Les ostréiculteurs sinagots commercialisent localement et en France leur production et pour certains, ils assurent une vente sur le chantier, parfois accompagnée de restauration sur place.

Toutefois, le contexte actuel pour la profession est très préoccupant : maladie du naissain (épizootie ), perte de production, difficultés financières, la situation économique de nos ostréiculteurs est rendue très difficile.

Pourtant, l’histoire de l’ostréiculture en Bretagne a été jalonnée d’épizooties…

Maladie-Huitres

Les ostréiculteurs se relèveront de la crise actuelle et l’activité demeurera…Les écloseries investissent dans la sélection d'huîtres et bientôt un naissain résistant sera mis sur le marché....

La commune de Séné, réaffirme la place de l’ostréiculture sur la presqu’île. Les zones dédiées à cette activité sont définies dans le PLU et protégées des convoitises immobilières ; aux échelons départemental et régional, de nombreux efforts sont faits pour soutenir la filière. La « Charte Conchylicole du Morbihan » et le plan d’aide régional illustrent ce soutien local.

PLU-ostrea-Badel copie  PLU-ostrea-Cadouarn

Pour en savoir plus :

http://www.morbihan.pref.gouv.fr/sections/les_documents_de_ref/charte_conhylicole_d/downloadFile/Fichier_1/charte_v20.pdf?nocache=1311669766.55

Quelles sont les demandes sociétales de Sinagots et des touristes en matière d’ostréiculture et de littoral ?

L’ostréiculture est une activité économique indissociable de la Bretagne et du Golfe du Morbihan. C’est un élément du patrimoine local et breton et du « décor » du littoral.

L'ostréiculture qui occupe le DPM interpelle forcément le citoyen. En effet, les mentalités des citoyens évoluent ; le respect de l’environnement et la beauté des paysages font désormais partie des « demandes » sociétales des administrés de la commune – Sinagots- ou de passage – touristes. Les ostréiculteurs ne peuvent restés à l'écart de cette évolution. Ainsi ont-il permis récemment que les sentiers du littoral traversent leur concession ostréicole....

Cependant, le reportage ci-joint ( voir fichier pdf) décrit une situation sur le littoral qui étonne plus d’un passant !

Quel contraste entre une construction de naguère et celles plus récentes !

LePassage-Magasin  Baraque-Badel

Au fil des ans, les autorités ont permis de construire des bâtiments affreux, sans architecture ; les mêmes autorités ont laissé se dresser des murs en moellon sur le littoral sinagot ; une cale « sauvage » a vu le jour ; de nombreux bassins abandonnés n’ont pas été détruits ; des clôtures enlaidissent le sentier côtier ; des gravats de coquilles d’huîtres gisent ici ou là ;

Bref, le littoral de Badel n’offre ni une jolie balade au promeneur, ni un site ostréicole adapté à l’activité…..

Il s’agit du fruit de l’histoire ostréicole dans notre commune. Il ne faut pas blâmer la profession et les décideurs; les ostréiculteurs ont reçu en bonne et due forme les autorisations nécessaires pour installer leur « chantier » ; seulement les préoccupations de l’époque ne prenaient pas en compte la dimension paysagère et environnementale….

Bref les temps changent….

Peut-on réparer les erreurs d’hier et réhabiliter la côte à Badel ?

Création d’un Village Ostréicole à Badel :

pour ne plus parler de chantier ostréicole mais de fermes ostréicoles dans un village ostréicole !

Il parait qu'un tel projet a été abandonné il y a une dizaine d'année; les mentalités évoluent et la demande des citoyens également. La Loi Littoral, l'essor du tourisme, le projet de parc Régional sur le Golfe du Morbihan, le Grenelle de l'Envrionnement traduisent cette évolution.

Le projet à étudier : il s’agit de déconstruire à Badel tous les bâtiments actuels situés sur le DPM et de restaurer la côte dans un aspect plus naturel.

Des photos devront cependant être prises pour conserver une trace de ce passé…

En Morbihan on a déjà procédé à la destruction de « cabanes » ostréicoles inoccupées, par exemple en Arradon en novembre 2011.

Arradon-destruction

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Les-cabanes-ostreicoles-de-Kerguen-viennent-d-etre-rasees-_56003-avd-20111103-61600394_actuLocale.Htm

Ensuite, il s’agit de créer des magasins ostréicoles sur les parcelles à terre – au delà du sentier littoral - avec des locaux neufs, modernes, aux normes, s’intégrant dans le paysage. La bande littorale et l’estran seront « rendus » à la nature…

Des réalisations récentes ont déjà vu le jour :

http://www.lemoniteur.fr/157-realisations/article/retrospective/820759-visite-de-la-premiere-uvre-2010

Des architectes y réfléchissent :

http://www.caue56.fr/fichiers/publications/chantiersostreicoles.pdf

Dans un premier temps, il faut en construire en nombre suffisant pour reloger les ostréiculteurs sinagots et les ostréiculteurs "charentais"; mais à terme pourquoi ne pas y accueillir les ostréiculteurs voisins de Saint-Armel dans ce qui sera le premier village ostréicole du Golfe du Morbihan....Les ostréiculteurs actuels s'y installeront si ils le souhaitent et au fur et à mesure du renouvellement des concessions, les nouveaux ostréiculteurs s'implanteront sur Badel....

A terme sur 5 ou 10 ans, l’activité aquacole et l’emploi seront confortés à Badel. Economie rimera avec ecologie !

Chacune de ses fermes aura son bassin protégé des vols, et un « magasin » pour y entreposer le matériel de travail. Des équipements seront mutualisés : on pense par exemple à des containers à coquilles, à déchets métalliques ou plastiques ; à une station de pompage de l’eau de mer pour les bassins et viviers ; à une station de carburant; à un parking à plates ou un dortoir occasionnel.

Une nouvelle cale en pierre pourrait être dédiée aux plates ostréicoles, l’actuelle étant réservée à la plaisance.

Des expériences de mise en commun d’infrastructures existent :

http://www.sudouest.fr/2010/05/25/un-chantier-pilote-sur-le-port-ostreicole-a-meyran-100784-2904.php

Une parcelle sera réservée pour l’établissement d’une entreprise de réparation et entretien des bateaux à la fois pour la plaisance et les plates d’ostréiculteurs mouillant à Badel ou à Langle. Elle gèrera le parking ou "port à sec" pour plates.

Séné devra définit un « style » architectural pour ses magasins d’ostréiculture.

Le lycée Bourcefranc en Charente est un exemple de réalisation récente :

http://www.lyceebourcefranc.fr/exploitation.php

D’autres expériences existent, notamment en Gironde :

http://mouillagescdrom.wifeo.com/complexe-ostreicole-de-meyran-33470-gujan-mestras.php

http://cabanes.u-bordeaux3.fr/index.php?cab=ostreicole&ob=environnement

On peut aussi créer un local commun dédié par exemple à la restauration : de telles structures existent déjà dans d’autres bassins ostréicoles :

http://www.maisondelhuitre.fr/

Cet équipement pourrait avoir deux vocations ostréicole et pédagogique.

Il comprendrait une salle – type salle de classe ; une cuisine attenante pour de la restauration légère ; une terrasse.

Après réservation – prioritaire pour les ostréiculteurs - , les ostréiculteurs, des associations, des particuliers, des groupes peuvent utiliser la salle pour déguster – ou faire déguster -la production d’huîtres et de coquillages.

La salle permettrait d’accueillir des élèves pour une sensibilisation aux métiers de la conchyliculture et des sorties pédagogiques sur le thème du Golfe du Morbihan à l’initiative des écoles de l’agglomération de Vannes.

Un espace évoquerait avec des affiches pédagogiques, les métiers d’ostréiculteurs à Séné et dans le Golfe du Morbihan et un coin « musée » pourrait « raconter » l’histoire de l’huître sur la commune et la réhabilitation qui aura été faire du site de Badel….

 Qui peut payer la réhabilitation de la zone ostréicole de Badel ?

Les intéressés – les ostréiculteurs – ont déjà payé leur installations qui sont aux normes ; l’Etat est fauché et seules les collectivités locales , notre commune et le Conseil Général peuvent trouver un intérêt économique, touristique et environnemental (en accord avec le futur Parc Régional du Golfe du Morbihan) à cette réhabilitation et trouver les moyens financiers dans leur budget et dans diverses aides à solliciter….

Pour mémoire la réfection de la voirie à Séné a  "englouti" en 2012 plus d'un million d’euros pour des voitures et aucun emploi; par contre, quand la commune de Séné avec nos impôts prend à sa charge une partie du coût de la nouvelle zone artisanale de Kergrippe III, elle soutien l'emploi local. Financer la réhabilitation de la côte sur la presqu'île de Langle et soutenir l'activité ostréicole à Badel, c'est soutenir l'emploi.

La réhabilitation de la zone ostréicole de Badel est un défit écologique et économique pour la commune de Séné et les ostréiculteurs ; si elle est menée à bien elle sera un exemple de « reconquête » du littoral et une fierté pour tous les Sinagots et la profession ostréicole. Elle stabilisera l'activité ostréicole pour longtemps.

Ce projet mené par la Préfecfure, la DDTM et la mairie de Séné en association avec le CRC sera sans doute classé d'utilité publique ce qui facilitera sa réalisation.

Les Sinagots pourront solliciter l'avis des candidats lors des prochaines élections municipales de 2014.

 

   
© SÉNÉ GOLFE