SENEGOLFE

 
Cousteau Escalade Séné Mairie 2012 Sene port anna
   
lundi, 03 juin 2013 12:51

Séné et sa dette

 

Enjeux : Maîtriser l'endettement de la commune - Dépenser pour des équipements utiles - Anticiper les restrictions budgétaires.

Dans la vie d'une commune, les décideurs locaux financent souvent de gros équipements par le recours à l'emprunt bancaire.

Le cumul des ses emprunts est à l'origine de la dette des communes.

Les graphiques suivant montrent l'évolution de la dette de la commune de Séné.

On voit qu'entre 2001 et 2005, sous l'ancien mandat de M. Salic la dette de Séné a été multipliée par 2 pour financer des EQUIPEMENTS tels que les bâtiments accueillant Ty-Mouss, le centre multi-accueil du bourg, des équipements sportifs au Derf (Dojo, salle de boxe) et sans doute trop de voirie...

sene-Evolutio-Dette   

sene-Evolutio-Dette-HAB

Depuis 2006 la dette de Séné est stabilisée à un niveau assez élevé et elle oscille entre 9.5 millions d'euros et 10.5 M€. Avant la construction du centre culturel "Grain de Sel", la ville s'est momentanément désendettée pour laisser la dette à un niveau élevée.  Le ratio de dette par habitant montre aussi un niveau d'endettement élevé.

Cependant la ville est aussi caution de la dette générée par la construction de logements sociaux comme le souligne la Cours Régionale des Comptes (CRC) dans son rapport. Cependant en incluant cette dette sociale la commune de Séné reste dans les normes.

Mais ce n'est pas tout. Le projet "Coeur de Poulfanc" oblige aussi la ville de Séné à se porter garant d'autres prêts, faisant augmenter la dette "hors-bilan" de la ville. Il est dommage que cet aspect de ce projet de rénovation urbaine n'est pas été évalué à sa juste mesure; il aurait fallu dès lors diminuer fortement l'endettement de la ville et donc sans doute ne pas rénover autant de voirie comme l'équipe municipale a fait sur ce mandat...

CRC-dette-sene

En lisant le rapport de la CRC on note aussi que dans cette dette se niche 2 emprunts dits structurés (ou emprunts toxiques). Sénégolfe pose les questions :

Quelle équipe municipale a fait cette erreur d'emprunter via des produits structurés ?

Pourquoi l'équipe actuelle n'a pas renégocié ces 2 prêts?

Quels risques font-ils peser sur la commune ?

Mais cette dette, Séné a-t-elle les moyens de la rembourser ?

La graphique ci-dessous montre que les ressources de la commune ne cessent d'augmenter parce que les impots fonciers et la taxe d'habitation augmentent et parce que la populaton de Séné augmente. L'Etat aide la commune avec la Dotation Générale de Fonctionnement. Ces dernièrs années, à cause d'un "resencement" de la population "favorable" à Séné, la DGF a augmenté. Cette erreur a été rectfiée et désormais le montant de la DGF est moindre. De plus, l'Etat tend à réduire les dotations aux collectivités territoriales. Bref, les bonnes années sont du passé; désormais la DGF stagnera ou diminuera. Malgré tout la ville garde un bonne capacité de remboursement comme le montre le ratio dette/ressources qu diminue et se stabilise à 160%.

 

Séné-dette-ratio

 

 Evolution-capacite-remboursement copie copie

Cependant le remboursement de la dette limite la capacité à financer des équipements pour notre commune.

Par ailleurs, l'augmentation des dépenses de fonctionnement ces dernières années réduit les marges de manoeuvre de la ville de Séné, sa capacité d'autofinancement.

Vidor-autofinancement-Séné

Et pour l'avenir ?

Il est certain que les communes auront mons de largesse en argent public. Il est bon de rappeller que lorque l'Etat abonde le budget de Séné avec la fameuse DGF, la France dont le budget est en déficit, en emprunte au moins 25% sur les marchés financiers. La DGF de Séné se paye à crédit, nourrit les "capitalistes" les financiers" que tout un chacun vilipande. A partir de novembre les salaires ds fonctionnaires territoriaux sont payés avec de la DETTE.

La conjoncture économique n'est pas favorable à une augmentation de la pression fiscale locale. Les foyers souffrent, le nombre de chômeurs à Séné augmente; les retraités de Séné sont mis à contribution.

Nombres d'analystes à commencer par le président du Sénat s'alarme d'une gestion municipale déconnectée des réalités....

lire : http://www.senegolfe.fr/tous-les-articles-revue-de-presse/item/111-finances-locales-vers-plus-de-sagesse.html

La ville de Séné peut maintenir ses ressources en continuant à accueillir des nouvelles populations.

Séné peut baisser la impôts locaux pour redonner une petit peu de pouvoir d'achats à ses administrés.

Séné peut encore réduire sa dette en limitant les dépenses d'équipement à des projets vraiment d'intérêt public.

Il appartient aux Sinagots de s'interroger sur le bien fondé de dépenses qui visent à refaire une rue devant chez eux ?

Voir : http://www.senegolfe.fr/tous-les-articles-dossiers-municipaux/item/109-de-la-voirie-à-séné.html

Séné en accueillant de nouvelles populations peut accroître ses ressources.

Séné dispose sufisamment d'équipements pour amortir ses frais sur un plus grand nombre d'habitants.

La dette, les impôts et le choix dans les futurs dépenses d'équipement seront des points majeurs de la prochaine campagne pour les élections municipales de 2014.

 

 

 

 

 

 

   
© SÉNÉ GOLFE