SENEGOLFE

 
Cousteau Escalade Séné Mairie 2012 Sene port anna
   
mercredi, 24 octobre 2012 13:43

Poulfanc : une alternative ECO au projet municipal

FAUT IL VRAIMENT REFAIRE LA RUE DU POULFANC ?

Comment répondre aux préoccupations des riverains sans dépenser trop ?

 

Sénégolfe s’interroge si nous Sinagots nous nous égarons pas, si la demande sociétale n’évolue pas ?

En effet, on fait la promotion du co-voiturage, des transports en commun, on grogne ici ou là contre une autoroute,

une déviation au nord de Vannes, un tunnel de Kerino.. On veut en finir avec le tout bagnole et on fait de la voirie luxueuse ?

Voici une proposition alternative pour vous faire réfléchir.

Lire aussi " De la voirie à Séné" en page Thématiques.

PARTIE NORD DE LA RUE DU POULFANC :

Cette rue n'est pas un axe majeur pour la commune, il ne dessert ques des quartiers résidentiels : le Clos du Poulfanc, le lotissement Dunant.

Poulfanc-voirie B2

Selon VEOLIA les pertes d’eau dans le réseau de Séné avec un rendement > à 85% sont très convenables et ne justifient pas de gros travaux.

Si il y a une fuite importante dans le réseau au niveau de la rue du Poulfanc ? on peut ponctuellement la réparer et rebouhcer : ici ce n'est pas le cas.

L'Agence Régionale de Santé  et Veolia, contactés par Senegolfe, confirment qu'il n'y a aucun problème de salubrité (plomb ou amiante) dans le canalisation rue du Poulfanc et sur toute la commune en particulier.

Est-ce alors absolument nécessaire de défoncer la rue et de la refaire à neuf ?

Est-ce le moment de dépenser pour enterrer les réseaux d'électricité ou de téléphone ou une fibre optique ?

En conseil municipal du 25/10 , le Maire a rappellé la complexité du dossier "internet-ADSL" géré par de multiples acteurs notamment l'Agglo de Vannes.

La réfection des réseaux ne justifient donc pas les travaux. De plus, le plan de déplacement local énonce que la rue du Poulfanc n'est pas une voie principale.

 

On entend bien les préoccupations des riverains qui veullent en finir avec le passage de véhicules qui utilisent la rue pour éviter le rond-point d'Intermarché.

Moins de nuisances, de bruits, sécurité pour les poussettes, les vélos et les enfants.

nounou-poussette  piéton-enfant  enfant-velo

Il y a une solution ECONOMIQUE à ces préoccupations : 

Rénover la rue du Poulfanc A MINIMA : en créant reconfigurant la rue en 2 impasses : l'un ouvert surla Route de Nantes et l'autres ouvert sur le rond-point de Limur.

La création d'un terre-plein à l'intersection de la rue du Poulfanc et de la rue de la Marre pour barrer la rue et créer des quartiers en "impasse"

comme à Green Village" dont on vantes les avantages. Il comprendra un espace vert avec un franchissement pour piétons et vélos uniquement. Ainsi seuls les riverains emprunteront la rue.

On veillera à laisser les accès des riverains libres pour les 2 maisons rue de Normandie ayant un portail à l'arrière de leur parcelle.

 Les quartiers résidentiels du Clos du Poulfanc et le nord de la rue du Poulfanc seront reliés par la Route de Nantes.

Dans le cadre de la reconfiguration de la route de Nantes - projet très bien construit de Coeur de Poulfanc - la création d'un giratoire à l'intersection rue du Versa - Rte de Nantes facilitera les entrés/sorties dans ce quartier.

Versa-Nantes-Giratoire

 

   - En attendant le projet sur la parcelle de la menuiserie Le Gal, la rue de la Marre est aménagée en impasse, 

soit les résidents y accèdent par le rue Cousteau, soit par le route de Nantes.

   - les quartiers des rues Auvergne et Dunant seront desservis  par le roind-point au Sud rue de Limur.

 

Dès lors débarrasé du transit, on peut rénover à moindre coût :  

- goudron où il y en a pas le long des clôtures des riverains,

- marquage au sol pour de nombreuses places de stationnement;

- plantation d'arbre si nécessaire pour verdir la rue et bas côté écolo .

- marquage au sols pour la piste cyclable : ainsi le projet de réseau de pistes cyclable, allant de Green Village à Moustérian et Barrarach peut être complété à peu de frais.

-  si nécessaire, des petits poteaux pour  "délimiter" un trottoir et sécuriser les piétons mais on peut penser qu'avec des impasses, on peut parvenir à "partager" la chaussée entre les utilisateurs : piétons, poussettes, vélos et véhicules motoriés...en toute sécurité.

 

PARTIE SUD DE LA RUE DU POULFANC :

Poulfanc-SUDb

La partie sud de la rue du Poulfanc est déjà une impasse. Les souhaits des riverains sont simples à satisfaire :

  - ralentir la vitesse des riverains et des visiteurs qui empruntent la rue :

Il suffit d'installer des ralentisseurs sur la largeur de la rue en 2 ou 3 endroits ciblés ou bien un retrécissement de chaussée pour "casser la vitesse à l'entrée de ces quartiers.

La ville de Séné l'a fait à l'entrée de Mousterian :

Mousterian-Etroit2

Il est alors possible de renover la voirie avec un goudron simple, notamment le long des clôtures des riverains.

Un simple marquage au sol délimitera la piste cyclable. Pas besoin de trottoir couteux;

Il est alors possible de conserver pour TOUS les riverains des places de stationnement devant leur portes.

La chaussée est une voie partagée, les ralentisseurs garantissent que tous le voisinage roulera doucement.

Un espace à 20 km/h comme on veut en faire au centre bourg de Séné.

 

En ce qui concerne le mise en  sécurité l'intersection rue du Poulfanc Rue du Verger au niveau de la crèche Les Petis Patapons,

le projet du cabinet COE est nécesaire : en effet à cette intersection rue de Limur on est sur un axe très passant.

 

Mais pour le reste de la rue du Poulfanc cette soluton économique satisfait les souhaits de tous.

 

 

 

Informations supplémentaires

  • Sondage: titre du sondage...
  • Votez : {acepolls 1}
   
© SÉNÉ GOLFE