SENEGOLFE

 
Cousteau Escalade Séné Mairie 2012 Sene port anna
   
lundi, 17 février 2014 18:03

Elections : le programme de la nouvelle équipe Foucault

Proget-entete

 

Nous avons reçu dans nos boîtes aux lettres le projet municipal de l'équipe soutenue par Séné Avenir Solidarité et menée par Luc Foucault en quête d'un second mandant de maire.

Ce document montre le professionnalisme et les moyens financiers engagés pour la campagne de cette liste.

C'est important les prospectus. En effet Séné compte environ 6600 électeurs. On peut espérer que toutes listes confondues  800 à 900 électeurs participent aux réunions-débats qui vont s'échelonner sur le territoire communal. Peu nombreux sont ceux qui prennent des notes. In fine 85% des électeurs n'auront eu que ces prospectus et espérons qu'ils seront encore plus nombreux à consulter Sénégolfe comme le montre le comptage des clics sur le site....

Ce programme a été présenté aux habitants de Séné nord le samedi 22/02 à 17H00 devant environ 80 personnes réunies à la salle de Limur.

SAS-22-02-Limur

Encore une fois, beaucoup de plus de 40 ans dans la salle. Il faudrait faire une réunion de quartier en annonçant la présence de baby-sitters ce qui ferait sans doute venir un autre public. Les participants ont pu écouter notre maire présenter les 14 co-listiers présents cet après-midi. Luc Foucault, il faut le reconnaitre, a une excellente prise de parole.  Il sait jouer sur l'émotion que suscite chez tous les Siangots la fierté et le palaisir de vivre à Séné. Ensuite en speakers, Sylvie Sculo et Dominique Auffret ont balayé une série de slights reprenant les grandes lignes du programme reçu dans nos boites à lettres. Quelques questions après cet exposé ont été posées par Sénégolfe et un public très timide pour l'occasion. En fin de réunion vers 19H15 un pot de l'amitié a été offert aux participants et a permis des échanges plus nombreux et discrets entre élus et électeurs timides.

Mais quel est le programme de Séné Avenir Solidarité et de l'équipe de Luc Foucault ? Analysons le document reçu dans nos logis.

Le prospectus de SAS est agréable à lire, trop agréable ! On aurait aimé y trouver plus de chiffres à la fois sur le bilan et sur le programme. C'est dommage de ne pas élever le débat.

Le style est assez pompeux et pas assez clair pour un électeur non averti.  Exemple : une mesure soutenue par Senegolfe : utiliser le restaurant scolaire de Theix pour apporter les repas à Séné. Cela évite d'en construire un restaurant scolaire à Séné. La proposition est annoncée ainsi "Mise en place d'une liaison chaude pour les repas". Chacun appréciera la clarté de l'annonce. Il faut se mettre à la portée de tous. Bref le décryptage de Sénégolfe est le bienvenu.

Mode d'emploi : se munir du document et lire un à un les châpitres et les commentaires de Sénégolfe : se faire son opinion.

Les commentaires de Senegolfe : l'absence de chiffrage de ce programme. Pas de plan budgétaire sur 6 ans. L'Etat, les entreprises font cet exercice. Aucun séquençage des travaux et réalisations à venir. Aucun détail des "investissements" à venir. Si la crise en réduit la valeur, il représenteront certainement plus de 15 millions d'euros. Quand, quoi, comment ? Quels seront ces investissements ?   Pas de bilan chiffré de Grain de Sel. Pas de budget prévisionnel de Coeur de Poulfanc. C'est dommage pour la bonne information des électeurs.

 

En points forts on retiendra  : une volonté de construire des logements, un soucis de l'environnement; la place de la culture avec Grain de Sel (médiathèque, bilbiothèque, spectacle vivant). L'aide aux artisans; l'attention aux problèmes des cambriolages et de sécurité.

En points faibles  : le tourisme n'est pas perçu comme un gisement d'emploi durable, le sport est un peu délaissé; une erreur d'urbanisme à éviter au Poulfanc : trop d'activités commerciales au détriment du logements; pas de volonté de finances clairement assainies. L'offre de logements pour les séniors. Une idéologie faussement écolo sur les déplacements.

A vous maintenant de vous faire votre opinion.

Economie : châpitre intitulé "Un soutien appuyé au tissu économique" 

Kergrippe III : la création d'une nouvelle zone artisanale à Séné bourg est un projet positif pour la ville et l'emploi. Bien sûr, cette zone consomme des terrains agricoles mais les artisans en avaient besoin. On espère que les artisans installés ça et là dans le bourg y déménageront; cela libèrera quelques locaux ou terrains. Rappelons que les contribuables de Séné "subventionnent" un peu la réalisation de la zone artisanale.

kergrippe2-vue-agence-minier

ZAC du Poulfanc - Parcelle Le Gal :  : que peut-on faire au nord de la ville de Séné au Poulfanc ? ajouter des commerces ? créer un hypermarché à deux pas des écoles, enclavé dans les quartiers résidentiels ? Est-ce bien raisonnable ? Ne peut-on pas plûtôt construire des logements pour les familles de Séné ? Le choix de cette majorité sortante soutenue dans ce projet commercial par l'opposition de M. Mouret est de densifier l'offre de commerces au Poulfanc. Le projet "Les Quais de Séné" enlève des logements au plus preès des commerces de proximité de Coeur de Poulfanc. Ce choix est très très constestable pour l'intérêt des Sinagots. Atlantheix peut accueillir ces activités commerciales. Le bon sens l'emportera-t-il ? Le projet d'aménagement de la parcelle Le Gal est loin d'être financé et la rentabilité de l'opération sujette à caution. Il a été revue pour laisser place à un projet moins élevé et conforme à ce qui se fait à Kerlann ou Laroiseau à Vnnes où Sénégolfe rappelle qu'il y a 20.000 m² de locaux vides ! Voir aussi le projet à Theix sur le lien suivant.

http://www.dpconsultantimmobilier.com/projets/projets.html

Quai-Séné-Vue

Barrarach : une cale de carénage est la bienvenue. Mais cet équipement est très loin de relever le défit du nautisme, de la pêche et de la plaisance à Séné. Lire page Nautisme.

Partenariat Séné UBS : toujours des voeux pieux comme dans toutes les listes ! La ville de Séné n'a pas les moyens et la compétence de La Région Bretagne pour animer un cluster (un regroupement d'entreprises, d'instituts de recherche et d'universités) ou de l'Agglo de Vannes, pour définir les implantations de zones d'actvités. Bref c'est de la com.

Agriculture et Ostréiculture : il est illusoire de croire que la ville de Séné va favoriser la vente des productions des agriculteurs de Séné. Nos agriculteurs ont montré leur dynamisme en ouvrant le "local bio" et en gérant au mieux leur exploitation. Séné par contre en continuant à grignoter des terres peut nuire à l'agriculture. Le dernier PLU a réduit le foncier destiné aux logements. Il semble que l avlonté soit de stopper l'étalement urbain. Enfin l'ostréiculture n'est en rien aidée par la ville de Séné; aucun investissement n'est avancé. Par exemple, un village ostréicole à Badel permettrait de réellement aider ce secteur d'activité et de "paysager" notre littoral. La gestion des eaux pluviales est annoncée par SAS, une bonne initiative pour ne pas polluer le Golfe à Badel.

Tourisme : un musée-bar à Port-Anna ? qui va le financer ? Plus d'évènements culturels, soit ? mais pourquoi fermer Grain de Sel l'été ? c'est pas sérieux. Le potentiel du Centre de Séjour est oublié pour favoriser le tourisme durable dans notre commune et l'emploi l'été pour nos jeunes. Dommage !

Finances : châpitre intitulé " Une gestion responsable"

Nos impôts vont augmenter, M. Luc Fouvcault l'annonce - comme M. Mougin de Séné Action Renouveau. (Sénégolfe attend le programme de Séné Terre Mer). Comment ? ces deux listes ne baisseront pas les taux d'imposition, donc automatiquement vos impots vont augmenter. Est-ce rasionnable ? En aura-t-on pour notre argent ?

Désendettement : il a été tellement faible en 6 ans que parler de désendettement fait sourire....

Sécurité : la gauche ne doit pas laisser ce thème traiditonnel à la droite mais Séné est une ville sans soucis. Profitant d'un silence sans questions des participants, le maire a "parlé de sécurité". Il a annoncé - comme Séné Action renouveau - un diagnostic de sécurité et repris le chiffre de 30 cambriolage par an a Séné ces dernières années. Le diagnostic mené avec la gendarmerie de Theix sera dévoilé par le nouveau maire.

Collaboration avec Vannes Agglo : on sent bien la volonté de mutualiser un peu la dépense. En période de diminution des ressources de la ville (l'Etat annonce une réduction de ses dotations) cela est bienvenu. Mais comment y parvenir ? Quelles tâches faire ensemble. Pas de précisions. Arrêter la Régie Municipale de l'eau à Séné et transférer cette compétence serait une bonne mesure. Luc Foucault y est favorable.

Foncier : Séné va continuer à acheter des terrains pour construire des logements. Il y a clairement une volonté d'accueillir des nouvelles populations. C'est un trait majeur de Séné Avenir Solidarité : s'ouvrir à d'autres, faire partager notre territoire. Ne pas être frileux. En plus cela augmente le nombre de contribuables et donc les ressources de la ville. Toutefois, attention de ne pas gêner la viabilité de nos exploitations agricoles.

Social : châpitre "Une mobilisation des solidarités de proximité"

Le "bus animation" : Quel sera le coût de faire rouler un bus, avec un agent territorial habilité, l'assurance ?  cela n'apparait pas sérieux.

D'autres jardins familiaux : les premiers sont un succès !

Espaces de convivialité : Il y a à Séné un vivier d'associations culturelles ou sportives générant plus de lien social que toutes les initiatives de la ville.

Conseil des jeunes : après le conseil municipal des enfants, le conseil des jeunes et demain pourquoi pas un conseils des séniors, un conseil des femmes... Les jeunes doivent apprendre à se prendre en charge tout seul et demander plutôt conseil à des adultes actifs insérés dans la vie professionnelle. C'est comme cela qu'on s'émancipe. Séné peut inciter des bénévoles actifs à "parrainer" des jeunes mais évitions de la dépenses faussement sociale.

Bus itinérant : encore de la dépense et de la com !

City-stade : est-ce offrir un nouvel équipement sportif pour pratiquer le city-foot ? Dans ce cas c'est du concret et les activités sportives créent du lien simplement.

Exemple de City-stade.

city stade

Immobilier & Habitat : "Soutenir les nouvelles formes d'habitat".

On ne demande pas à une ville d'innover en matière de logement. Quand on ne respecte pas la loi SRU, on construit des logements sociaux. C'est bien parti à Coeur de Poulfanc. Aucun chiffre n'est donné au lecteur sur le coût de ce projet, ces avantages, ses inconvénients. Coeur de Poulfanc est oublié dans ce programme alors que les travaux ont commencé et sont coût n'et pas anodin. Lire page Coeur de Poulfanc Dommage !

Grain de Sel : quitte à se répéter on aimerait connaitre le coût de Grain de Sel qui fonctionne maintemant depuis au mons 2 années pleines. Un peu de courage M. Le Maire. Le recour aux bénévoles dont ce prospectus vante les mérites, permettra surement de dynamiser son fonctionnement.

Seniors : Séné veut recruter un animateur pour palier le manque de contact auprès des anciens. Mais c'est la tâche des proches, des familles, des amis, des voisins ! La communauté ne peut pas tout mutualiser ou créer sans arrêt des "services publics". On peut éventuellement faire appel à des bénévoles qui feraient office de "concierge" dans une rue, un quartier pour aider nos aînés et rappeller aux enfants leurs devoirs.

L'habitat partagé pour nos aînés est une solution intermédiaire de placement des séniors : un particulier investit dans des studios et héberge des seniors auquel il prépare les repas et assure une assistance au quotidien. Mais de telles réalisations ne sont pas de la compétence d'une commune.

La création d'un Ephad à Séné n'est pas prévu dans le plan gérontologique départemental.

Par contre rien sur des logements adaptés pour les séniors, des plain-pieds par exemple; Le PLU peut imposer cet habitat dans les nouveaux quartiers en construction. Cela est de la compétence de la commune. Dommage !

Bénévolat : en ces temps de crise, recourrir au bénévoles est le bienvenu. Déléguer des tâches publiques à des bénévoles peut faire baisser les dépenses de fonctionnement et élargit le champs des services publics : exemple : bénévoles pour l'aide au devoir (existe) bénévoles à Grain de Sel pour des horaires d'ouverture étendus(proposition de Sénégolfe) . Bénéboles pour "parrainer" des jeunes (proposition de Sénégolfe) . Bénévoles pour servir de concierge auprès de nos aînées dans les quartiers de Séné.....

Environnement : chapître "Un cadre de vie et des richessses naturelles à protéger"

Littoral & Territoire : c'est un point fort de Séné Avenir Solidarité. Ces mesures montrent une prise de conscience réelle des atouts de notre territoire communal et de son littoral et la volonté de le protéger. Un projet à Badel de captage des eaux pluviales et de leur traitement aura des répercussions positives sur la Golfe et l'ostréiculture.

Foncier : SAS souhaite "contenir" l'urbanisation. Est-ce à dire qu'on artificialisera plus de terrains pour construire des logements ? Un chiffrage des ha de terrain promis à la construction dans le PLU serait plus parlant. Ceci est valable pour chacune des listes.

Eau & Assainissement : Sénégolfe se répète : la régie municipale n'est pas la solution adaptée aux enjeux de l'eau. Il est temps de transférer cette compétence par solidarité et intérêt pour les Sinagots. C'est annoncé par SAS à la réunion de Limur "si toutefois le prix de l'eau n'augmente pas".

Energie : le prix du gaz et de l'électricité augmentent. Il faut bien isoler les logements et les bâtiments publics.

Jardinage et fleurs : Sénégolfe se désole qu'en ses temps de crise, les villes pensent encore à jouer les jardiniers, les fleuristes....alors que notre territoire disposent d'espaces naturels à découvrir au fil des saisons avec leur nombreuses fleurs sauvages....

Montsarrac : n'en déplaise aux riverains de ce village, il faut arrêtrer le beau mobilier urbain, les beaux trottoirs, la belle voirie. Que chacun se pose la question suivante : avec la crise est-ce le moment de refaire sa cour et les allées de son pavillon ? Alors pourquoi refaire les routes à ce prix. C'était bon au siècle dernier....

Chapître : De nouveaux aménagements et services qui profitent à tous".

Centre de Séjour : sollicité par Sénégolfe, M. Rolland a détaillé un petit peu le projet de SAS pour le Centre de Séjour. Il annonce la fin bail de Astérides sur cet équipement et la fin de l'internat des collégiens de Notre Dame qui y logen en période scolaire. Sénégolfe enquetera pour savoir si  ces collégiens, certes non Sinagots, sont à la rue ou relogés...

Le projet esquissé fera de cette salle principale du Centre une sorte de salle des fêtes avec cuisine pour les associations, les cérémonies mariages etc..Il semble que les chambres actuelles en style "auberges de jeunesse" soient restructurées. On voit bien que le potentiel touristique et scolaire du lieu : accueillir des groupes de jeunes, des collégiens, des enfants est abandonné. Dommage car des classes d'équitation, de voile, des classes vertes avaient là du logement accessible. Dommage pour l'emploi à Séné.

Centre-sejour5 copie

Handicapés : une sage attention en vers nos concitoyens qui souffrent un handicap.

Déplacement : l'Agglo de Vannes n'a pas daigné ouvrir une ligne de bus Kiceo entre les deux parties les plus peuplées de la commune. Le statut de presqu'île de notre commune n'a pas du être pris en compte. Il faut se débrouiller tout seul.  Les initiatives de la commune sont les bienvvenues.

Déplacements dits doux : il fut un temps ou les poussettes et les piétons étaient en sureté sur les trottoirs....Attention à mettre tout le monde sur la chaussée !

A Limur,  le maire a précisé "son idéologie" en matière de transport en citant sa vie à Niort. En fait une certaine gauche revendique de chasser la voiture de la ville. C'est dommage, demain les voitures seront électriques et ne polluueront plus  Pour les populations de Surzur, Theix, Sulniac et au delà, cette vision aboutit à laisser la voiture à coté du Leroy Merlin et à payer un abonnement en bus pour gagner le centre ville de Vannes ou Coeur de Poulfanc. Bref de payer deux fois : la voiture et le bus. Pas très social ! En plus ce n'est en rien écolo. Car les centres villes sont désertés et les commerces, administrations déménagent hors de l'hypercentre. Par exemple l'Ursaff est à la zone de Laroiseau, EDF sur le boulevard... Les perdants sont les agriculteurs et les vrais écologistes qui constatent l'artificialisation des sols, l'étalement urbain. Oui chasser la voiture qui demain sera propre est ANTI écolo ! Pourra-t-on demain gagner son domicile en centre-ville en voiture ? Faudra-t-il un badge, une vignette pour gagner son logis. En plus les réseaux de bus sont déficitaires. Cette idéologie n'est ni de gauche, ni écologique!

Réseau de pistes cyclables : cela fait écolo de rouler à vélo. C'est encore mieux quand on pratique le vélo sur des chemins de terre et non sur des rubans goudronnés. En plus les vélos ne payent pas de taxe carburant. Alors ne faut-il pas finir le réseau de pistes cyclable avec des matériaux écolo : gravat de récupération par exemple... le goudron doit être réservé aux itinéraires en ville pratiqués par les enfants en particulier.

Ecoles & scolarité :  cantine scolaire : une bonne idée que d'utiliser le restaurant scolaire de Theix au lieu d'ne construire un à Séné. Rythmes scolaires : (les mots ne sont pas écrits mais c'est de cela dont on parle ici): la ville de Séné a bien mené ce dossier, parole de parent d'élèves assidu aux réunions.

Sports: seulement 3 lignes alors que plus de la moitiés des effectifs des asociations sont dans le sport. Un peu léger. Après 4,5 millions d'euros pour la culture dans le mandat qui s'achève, on attendait un réquilibrage pour le sport avec par exemple la réfection complète du complexe le Derf. On peut penser que les finances de Séné ne permettront pas pour les 6 prochaines années de grosses dépenses d'équipements. Les vestiaires sont déjà budgétées donc pas de nouveaux équipements sportifs significatifs. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 




 



   
© SÉNÉ GOLFE