SENEGOLFE

 
Cousteau Escalade Séné Mairie 2012 Sene port anna
   
mardi, 07 octobre 2014 18:34

Séné : fiscalité & dépense en temps de crise

En ce mois d'octobre le journal Ouest France permettait au maire de Séné d'expliquer sa politique en matière de finances.

On regrettera que les oppositions à la liste Foucault n'aient pas eu droit à la parole pour commenter ses propos.

Il était temps de se rendre compte que l'Etat allait baisser la dotation aux communes. Mieux vaut tard que jamais. Pour son 2° mandat notre maire prend acte de la crise financière. Il note que l'accroissement de la population permet d'amortir la baisse des dotations car les recettes fiscales augmentent. C'est un argument avancé pendant la campagne par Senegolfe. L'accroissement de la population si il est dynamique pourrait même permettre une réduction des taux d'imposition si on gérait au plus juste....

1410-Séné-Evolution-Impot

Car concernant l'évolution des taux d'imposition, si le maire insiste sur leur stabilité, il oublie de rappeler que les indices du Trésor Public eux augmentent ce qui fait que les impots locaux et taxes d'habitations augmentent pour les Sinagots. D'ailleurs les Sinagots le savent bien, du moins pour 70% d'entre eux assujettis à la taxe d'habitation ou/et à l'impôt foncier.

Senegolfe promeut l'idée que tout foyer fiscal - même les plus modestes - doit s'acquitter d'une taxe d'habitation minime qui, pour Séné pourrait être de 50€ par an et par adulte.

Pourquoi ?

Parce que l'impôt marque l'appartenance à la République et à la commune. Pour un "forfait" de 50 € on peut ainsi circuler gratuitement sur la voirie, jouer dans les espaces verts, bénéficier du bien commun. De plus en acquittant l'impôt, on fait mieux partie de la commune et de la "cité". On doit être fier de payer un impôt minime pour être plus digne ensuite de défendre ses droits.

La nouvelle équipe Foucault II prend enfin conscience de la dette à Séné. Il y a enfin une volonté de la faire baisser. Les Sinagots pourront juger dans 6 ans en espérant que les vieux prêts toxiques ne s'emballent pas....

1410-Séné-dette

Sénégolfe rappelle que la dotation de l'Etat versée aux communes est empruntée sur les marchés financiers. Que les emprunts contractés par les municipalités "enrichissent" les financiers. Il est sain de vouloir limiter la dette.

Cependant, on note que pour ce désendetter Séné réduit fortement la voilure sur les investissements. Senegolfe ne trouve pas dans les document de campagne du candidat le chiffrage de ses "dépenses d'investissement". Voir les archives sur Senegolfe.

1410-Séné-investissement copie

Les investissements....qui n'en sont pas. Il faut parler de dépenses de fonctionnement (salaires, subventions, cantines etc..) et de dépenses d'équipement (stade, salles municipales, voirie). Il n'y a pas d'investissement dans une ville, une commune. Un investissement cela doit rapporter et donner lieu à un retour sur investissement.

Mais en cherchant bien oui, il y a bien des possibilités d'investir. Comment ? en favorisant le logement et le logement social. Quand la ville de Séné donne un terrain à l'office HLM Vannes Golfe Habitat, la collectivité enrichit son patrimoine de logements. Certes, des biens immobiliers du parc social n'ont pas un très bon rendement mais demain on pourrait les vendre si nécessaire pour désendetter la commune...

Par contre, la voirie qui voudra en acheter demain. Les rues, la voirie cela fait plaisir aux professionnels des TP, aux riverains mais c'est un non sens économique. En période de crise, les Sinagots peuvent s'interroger sur la réfection de la voirie dans notre commune. Refait-on les trottoirs autour de sa maison si papa a été licencié ou bien si on est surendetté à sa banque ? 

Sénégolfe informera sur la pertinence des futures dépenses d'équipement a Séné.

 

Informations supplémentaires

  • Sondage: titre du sondage...
  • Votez : {acepolls 1}
   
© SÉNÉ GOLFE