SENEGOLFE

 
Cousteau Escalade Séné Mairie 2012 Sene port anna
   
vendredi, 18 novembre 2011 15:55

Emplois publics

La commune de Séné s’apprête à embaucher 5 agents pour notamment faire fonctionner le Centre Culturel « Grain de Sel ».

Ce choix n’est pas anodin pour les finances de la commune dans le contexte économique actuel.

Elie Cohen dans les pages de Ouest-France déclare (voir ci-dessous)  :

« Il faut enfin trouver un frein à la dérive des dépenses au niveau des collectivités territoriales. »

Didier Migaud ancien député socialiste, dans son rapport de la Cours des Comptes, alerte les dirigeants :

« qu’une réelle maîtrise des finances locales passe par une gestion plus rigoureuse des effectifs »

Pourquoi ne pas écouter ses personnalités en plus « de gauche » !

Eh oui ! la vie municipale à Séné n’est pas isolée de la conjoncture nationale et internationale.

Quel que soit le prochain président il faudra économiser dans la dépense publique et il y a fort à parier que les dotations de fonctionnement seront gelées.

La décision de recourir à des agents publics pour faire fonctionner la médiathèque et le centre culturel fait fit des bonnes volontés locales.

Pourquoi ne pas lancer un appel à candidature de bénévoles pour économiser ses emplois ?

Les membres bénévoles d’une association peuvent venir renforcer les permanents de la bibliothèque et médiathèque pour accroître les heures d’ouverture et gérer la bibliothèque.

Confier la culture aux Sinagots, les responsabiliser, c’est une démarche citoyenne, de la gestion participative.

Lors de la présentation de « Grain de Sel » aux associations, on n’a pu entendre des troupes de théâtre avec une expérience certaine des coulisses d’une salle et capable de prendre en charge le fonctionnement technique du centre culturel ou d’épauler un régisseur notamment pendant ses congés.

Ne faut-il pas réfléchir encore avant d’embaucher ce type de personnel ?

Un régisseur pourquoi pas mais pas 5 agents en plus !

Pour quoi économiser 5 emplois dans la culture ?

Avez-vous été récemment hospitalisé ? Avez-vous des proches qui travaillent à l’hôpital ou dans une maison de retraite ?

Il faut garder ses crédits pour des emplois non substituables par des bénévoles : aides soignantes, infirmières seront de plus en plus nécessaires pour accompagner et soigner une population française et sinagote vieillissante.

La ville de Séné compte un foyer pour seniors, demain sans doute une maison de retraite médicalisée.

Monsieur le Maire garder les crédits publics pour la santé et trouvez des solutions alternatives pour la culture.

1111Emploispublics3

 

 

   
© SÉNÉ GOLFE