SENEGOLFE

 
Cousteau Escalade Séné Mairie 2012 Sene port anna
   
samedi, 08 novembre 2014 15:46

Kerélys : une EPHAD aux portes de Séné

La presse a rapporté l'état d'avancement des travaux de la résidence Ephad KERELYS qui se construit dans le quartier de Bohalgo-Vannes.

kerelys logo

Pour en savoir plus sur Kérélys : http://www.kerelys-argo.com/actualites/461-kerelys-a-vannes-ouverture-de-la-residence-en-mars-2015.html

La résidence Kerélys de Vannes accueillera, dès le 30 mars 2015, 40 personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer. L'établissement, géré par le réseau Argo, proposera 3 types d'accueil : hébergements permanent, temporaire et accueil de jour. Les inscriptions sont ouvertes et le recrutement va prochainement débuter.


3 types d'accompagnement. La résidence Kerélys de Vannes accueillera, à partir du 30 mars 2015, des personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer ou d'une maladie apparentée. Elle comportera 3 petites unités de vie pour un accompagnement personnalisé des personnes accueillies. 2 unités de 14 logements seront dédiées à l'hébergement permanent et 12 logements accueilleront les résidents de manière temporaire (1 à 90 jours). 6 places d'accueil à la journée sont également prévues

 

De part sa situation géographique cet équipement situé au voisinage des quartiers de Séné Nord interesse aussi les Sinagots.

La position excentrée de Séné bourg ne se prête pas à accuellir une structure Ephad qui doit s'amortir et bénéficier aux habitants de l'est vannetais.

En cela le département du Morbihan offre aussi aux Sinagots une nouvelle structure d'accueil pour les personnes âgées fortement dépendante.

1403-Kerelys-Bohalgo-Alzeimer.jpg

Ce nouvel établissement complète l'offre des établissements actuels à Séné, à savoir le foyer logement de Penhouet et la résidence "Le Phare".

Pour plus d'information lire aussi la page "séniors" :

http://senegolfe.fr/tous-les-articles-dossiers-municipaux/item/78-séné-et-ses-seniors.html

On espère que les rivalités politiques locales seront mis en veille pour célébrer l'inauguration prochaine de l'Ephad Kerelys de Vannes-Séné.

Kerelys mai 2015

 

 

Cette semaine cet excellent article du Télégramme - abonnez vous à un quotidien c'est mieux de s'informer - résume la situation de l'endettement des principales villes du Morbihan.

La ville de Séné se hisse dans le TOP 20 des villes où la dette a le plus augmenté au cours du mandant municipal qui se termine.

Séné se hisse aussi dans le TOP 20 des où la dette est la plus élevée.

Un classement qu'on aurait aimé différent même si les resources de la commune permettent d'assumer la charge de la dette.

Pour en savoir plus lire la page consacrée à l'endettement de la ville rubrique "Dossiers Municipaux".

En effet, en France et malgré la grogne actuelle, nous électeurs, citoyens ou ménages, nous payont bien nos impôts.

Mais ce bilan de l'endettement traduit aussi une vision dépassée de la gestion d'une commune : des routes, des équipements qui sont souvent plébicités mais qui ont contribué à augmenter la dette de la commune.

Demain, la dotation de fonctionnement de la commune va baisser car le Gouvernement met enfin les collectivités locales face à la réalité de l'endettement. Il faudra bien arrêter d'embaucher des employées de la fonction territoriale pour redéployer les ressources mers les personnes frappées par la crise : séniors aux petites retraites, femmes seules avec enfants...

Ont aurait pu anticiper cela. Beaucoup d'économistes ont pointé depuis de nombreuses années l'incohérence de la dépense locale.

Mais nos maires sont du siècle dernier ou on dépensait , on dépensait pour plaire aux électeurs.

Est-ce toujours vrai? Les électeurs en mars prochain devront craindre deux choses : une hausse des impôts et un discours démagogique qui pronera encore et encore les dépenses.

 

 

jeudi, 31 octobre 2013 17:25

Le chomâge à Séné

Le journal Ouest-France a fait un article sur la progression du chomâge dans le Morbihan.

Mais qu'en est-il à Séné et comment une municipalité peut-elle oeuvrer à la création d'emplois ?

Selon Pole Emploi il y avait 306 chômeurs de catégorie A dans notre commune de Séné en 2008. En 2011 on en comptait 336.

Si on compte les catégories A,B et C, on peut estimer à environ 700 familles touchées par le chômage et la baisse de revenu qui en découle.

C'est un foyer sur 6 à Séné.

Quelle peuvent être les actions d'une commune pour lutter contre le chômage ?

- employer plus d'agents communaux ?

A court terme, la création d'emplois publics peut sembler bénéfique. Mais sur le long terme cela accroit les dépenses courantes d'une ville au détriment de l'investissement, du désendettement. Grain de Sel a malheusement eu son cortège d'emplois territoriaux en plus qu'il faudra payer pendant longtemps....

Par contre les communes jouent pleinement leur rôle en aidant les personnes éloignées de l'emploi a retrouver une activité et ensuite un emploi dans le secteur marchand (entreprises privées).

Sénégolfe se renseignera sur le nombre d'emplois aidés à la ville de Séné.

- favoriser la création d'entreprise ?

Par exemple, la réhabilitation de la zone d'activités de Kergrippe II et la nouvelle zone de Kergrippe III concourrent à accueillir des artisans dont on sait qu'ils crèent des emplois et emploient des apprentis.

Bien positionnée en entrée du bourg, subventionnée par nos impôts, Kergrippe est un investissement pour accueillir des emplois et faciliter l'essor des artisans.

Il y a -t-il d'autres gisements d'activités sur Séné ?

Le Centre de Moustérian : la ville de Séné va gérer désormais le centre de séjour de Moustérian. Sénégolfe promeut la création d'un camping municipal pour créer des emplois dans le tourisme et compléter l'offre du Camping de Conleau. Voir page "Tourisme".

Le choix de la prochaine municipalité ne sera pas innocent : faire du Centre de Moustérian un gouffre à subventions

ou bien gérer au mieux et développer un tourisme durable autour du patrimoine culturel et écologique de la commune.

Le nautisme :

Près de la cale de Barrarach, la ville dispose encore de terrain pour implanter des activités nautiques. Voir page nautisme.

En collaboration avec le Conseil Général et le "cluster" nautisme il faut étudier cette piste.

Le Poulfanc :

Les équipes municipales ont oeuvré à rendre plus "jolie" la zone d'activités artisanales du Poulfanc.

Pourtant une requalification du périmètre serait la bienvenue pour "optimiser" la gestion du foncier et accueillir à la fois plus d'activités sociales (comme Emmaüs) et des artisans.

Côté Intermarché, il est aussi grand temps de requalifier la zone et "d'organiser" les activités commerciales. Sénégolfe argumente dans les pages "Commerces" pour transférer l'hypermarché vers Atlantheix ou les commerces pourront pleinement se développer. Les rumeurs courent sur la création d'un parking aérien à l'Intermarché qui ne réglera pas la bonne implantation commerciale. En outre il sera affreux et nuira à une belle entrée de ville que souhaite la mairie avec le quartier Coeur de Poulfanc.

L'hippodrome : il ya là une source d'activités. Sénégolfe propose l'implantation d'un hotel pour accueillir les touristes, les artistes de Grain de Sel, les professionnels. Situé près du PIBS, offrant un cadre champêtre son remplissage est assuré car l'est vannetais est pauvre en hotel.

Le centre-bourg : pouvoir faire plus souvent ses courses au bourg, trouver des commerces de proximité compétitifs et variés permet de s'économiser des allers et venues en voiture. Dynamiser le centre commercial du bourg sera aussi un moyen de créer des emplois et à Séné. Sénégolfe propose un réaménagement de la place Penhouët pour accueillir des logements et plus de commerces. Voir pages commerces.

Ces exemples montrent qu'une politique municipale n'est pas sans conséquence sur l'emploi.

Rénover, requalifier des zones commerciales ou artisanales sont des compétences locales. Séné ne doit pas ignorer ces chantiers là.

Par ailleurs en n'augmentant pas les impots locaux une mairie aide également les familles avec chômeurs à mieux résister à la crise.

 

 

 

 

Page 2 sur 2
   
© SÉNÉ GOLFE