SENEGOLFE

 
Cousteau Escalade Séné Mairie 2012 Sene port anna
   
jeudi, 28 novembre 2013 16:49

Purgatoire : projet immobilier

La ville de Séné manque de logement pour accueillir les nombreuses familles en liste d'attente.

Quoi de plus "normal" que la Municipalité recherche des terrains pour en construire.

Rappelons quela ville de Séné est en situation de "délinquance" et elle a acquité une amende de 50.000 € parce qu'elle ne remplit pas les obligations de la loi SRU.

1307-Logement-Social

Ainsi en conseil municipal,  est venu en discussion, l'acquisition par la ville de Séné d'un terrain près de la salle Ty Kelou au Purgatoire.

Les cartes suivantes indiquent sa situation : on voit que sur le pourtour du giratoire du Purgatoire, il y a une zone constructible AUb. La pointe de la parcelle 14 en zone NZH et marquée 19 est aussi constructible.

1310-Séné-Purgatoire-immo-IGN    

 

  1310-Séné-Purgatoire-immo

Faut-il s'inquiéter comme l'opposition municipale de la construction en ce lieu de logements ?

La parcelle n'est pas bien grande. la salle Ty-Kelou a été récemment rénovée. Dommage qu'on ne sache pas anticiper. Sur cette pointe sud-est du Purgatoire, on aurrait pu construire un immeuble comme à Goavert...Du coup, cette parcelle accueillera sans doute un projet plus petit.

La parcelle, en lisière du bourg n'est pas très loin du complexe le Derf, près d'un rond-point. Mais les nuisances sonores ne sont pas bien gênantes.

L'approche des élections fait perdre son jugement à l'opposition. Ce projet réduit le niveau de "délinquance immobilière" de Séné et permettra de loger des familles.

Ce projet est souhaitable pour ces familles. Attendons de voir le permis de construire pour se faire une idée finale du projet.

Il ne faut cependant pas que dans d'autres secteurs de la commune, l'équipe municipale en place oublie ses valeurs sociales :

Pourquoi ne pas construire aussi des logements sur les 5.500m² de la parcelle Le Gal au Poulfanc ?

 

 

 

 

 

 

Cette semaine cet excellent article du Télégramme - abonnez vous à un quotidien c'est mieux de s'informer - résume la situation de l'endettement des principales villes du Morbihan.

La ville de Séné se hisse dans le TOP 20 des villes où la dette a le plus augmenté au cours du mandant municipal qui se termine.

Séné se hisse aussi dans le TOP 20 des où la dette est la plus élevée.

Un classement qu'on aurait aimé différent même si les resources de la commune permettent d'assumer la charge de la dette.

Pour en savoir plus lire la page consacrée à l'endettement de la ville rubrique "Dossiers Municipaux".

En effet, en France et malgré la grogne actuelle, nous électeurs, citoyens ou ménages, nous payont bien nos impôts.

Mais ce bilan de l'endettement traduit aussi une vision dépassée de la gestion d'une commune : des routes, des équipements qui sont souvent plébicités mais qui ont contribué à augmenter la dette de la commune.

Demain, la dotation de fonctionnement de la commune va baisser car le Gouvernement met enfin les collectivités locales face à la réalité de l'endettement. Il faudra bien arrêter d'embaucher des employées de la fonction territoriale pour redéployer les ressources mers les personnes frappées par la crise : séniors aux petites retraites, femmes seules avec enfants...

Ont aurait pu anticiper cela. Beaucoup d'économistes ont pointé depuis de nombreuses années l'incohérence de la dépense locale.

Mais nos maires sont du siècle dernier ou on dépensait , on dépensait pour plaire aux électeurs.

Est-ce toujours vrai? Les électeurs en mars prochain devront craindre deux choses : une hausse des impôts et un discours démagogique qui pronera encore et encore les dépenses.

 

 

Alors que l'hiver approche, les Sinagots se préoccupent de leur consommations d'électricité et de gaz.

Au court des prochaines années les "spécialistes" nous prédisent une augmentation de nos factures d'énergie...

C'est normal car on se refuse à exploiter même avec des techniques respectueuses de l'environnement le gaz qui dort dans notre sous-sol.

On nous présente les nouveaux compteurs de gaz et d'électricité comme une avancée technique qui va nous aider à "économiser" sur le budget énergie.

Qu'en est-il vraiment et comment au niveau local peut-on oeuvrer pour faire baisser le coût en énergie pour la population ?

Les pouvoirs publics ont donné le feu vert aux opérateurs pour commencer à installer ces nouveaux compteurs aux noms charmants : Gazpar ou Linky devraient être installées dans les maisons et appartements de Séné au cour du prochain mandat du maire....

gazpar logoE-link foto

 

Les opérateurs qui vantent cette avancée technique ne disent pas tout des prouesses de ces compteurs.

http://www.erdfdistribution.fr/Linky/

http://www.grdf.fr/collectivites-territoriales/grdf-votre-conseiller-energetique/le-compteur-communicant/

Gazpar permet un relevé de la consommation de gaz tous les jours et donc une facturation journalière de votre consommation d'énergie. Linky, quant à lui, est plus intelligent encore, il envoie à EDF ou votre opérateur en électricité, votre consommation en temps réel, permettant ainsi une facturation très très détaillée de vos consommations.

UFC Que Choisir alerte aussi sur le changement de puissance électrique qui affectera les abonnés. En effet, Linky piste mieux les vrais pics de puissance des usagers et pour certains cela se traduira par une hausse forcée de l'abonnement EDF.

              Explication : Prenons l'exemple d'un foyer avec un compteur et un abonnement 9 kw, mais dont le disjoncteur différentiel est réglé à 45 ampères en aval du compteur. Donc, si il dépasse 45 ampères, c’est le disjoncteur qui fait actuellement disjoncter l'installation. Avec Linky ça ne sera plus le disjoncteur qui fait « disjoncter », mais le compteur lui-même. Or, le compteur « disjonctera » non pas à 45 ampères, mais à 9 kw ! 45 ampères ne font pas 9 kw mais 10,35 kw (45 A x 230 v). Actuellement ce foyer bénéficie de 10,35 kw avant que le disjoncteur ne saute. Avec Linky, l'installation coupera à 9 kw précis !... C'est-à-dire à 39 ampères (9000 v / 230). Si l'installation de ce foyer est juste en puissance, il sera très certainement obligé de prendre l'abonnement supplémentaire à 12 kw ... c'est-à-dire 52 ampères et donc cette régularisation se traduira par un surcoût pour le titulaire du compte EDF !

http://www.rue89.com/2013/11/11/linky-compteur-electrique-ravit-les-ecolos-les-paranos-247315

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20130924trib000786810/10-millions-de-foyers-pourraient-voir-leurs-factures-d-electricite-augmenter-a-cause-du-compteur-linky.html

Mais pour bien comprendre le vrai danger rappelons nous ce qui s'est passé à la SNCF. Il y a quelques années, le prix du billet de train était fonction de la longeur du trajet. Aujourd'hui, grâce au marketing zélé de la SNCF, le prix du billet est plus cher aux périodes de pointe et la tarification est devenue incompréhensible pour tout un chacun mais pas pour la SNCF qui optimise ses prix...

Eh bien demain, pour le gaz et pour l'électricité, les nouveaux compteurs permettront aux opérateurs d'appliquer un tarif au jour le jour pour le gaz et à la minute pour l'électricité; un outil bien utile pour optimiser la tarification.

En hiver, on prétextera que le court du gaz à la bourse s'envole pour vous le facturer plus cher; on invoquera les grands froids pour vous faire payer le gaz plus cher quand vous en avez le plus besoin.

Pour l'électricité, on prétextera un pic de consommation pour vous facturer plus cher le Kwh à 20H00 pour le bain des enfants et au moment où vous rentrez à la maison; on prétextera aussi les grands froids ou les grandes chaleurs pour vous incitez à économiser l'électricité et donc on vous facturera plus cher.

VOILA les dangers de ces compteurs "intelligents" !

http://www.quechoisir.org/environnement-energie/energie/electricite-gaz/communique-compteur-linky-le-vrai-du-faux

Bien que l’article 14 de la loi du 7 décembre 2010 a pérennisé le maintien des tarifs règlementés de vente pour les particuliers dont les installations sont inférieures à 36kVA, le texte de loi indique cependant que de nouvelles options tarifaires pourront voir le jour dans le cadre des tarifs règlementés, et d’autres pourront être améliorées. On voit que derrière cette formule l'optimisation des prix se prépare...

De plus LINKY  permet, en théorie, des interventions à distance, ce qui pourrait ouvrir la voie à des manœuvres dites « d’effacement », c’est-à-dire des micro-coupures diligentées par l’opérateur aux heures de pointe, pour lisser les pics de consommation. Bref on vous coupera arbitrairement l'électricité pour éviter le "black-out". Certe l'intérêt général prime mais il faut avoir en tête que la pénurie de production de l'électricité est le résultat de la libéralisation du marché voulue par l'Europe et les pouvoirs publics français. En effet, pour un opérateur privé, il n'est pas rentable d'entretenir une centrale au gaz qui ne produira que les jours de pointe de consommation...Du coup on manque de capacités de production d'appoint pour faire face au pics de consommation !

Que peut-on faire au niveau local à Séné ?

Les compteurs d'électricité comme les lignes gérées par ERDF sont du domaine public et appartiennent à la commune.  

Les communes du Morbihan se sont unis au sein du Syndicat Départemental et ont votés pour déléguer l'exploitation du réseau à des gestionnaires de réseaux de distribution (ERDF sur 95% du territoire) ou aux entreprises locales de distribution".

Le Maire a-t-il la possibilité de s'opposer à l'installation de ces nouveaux compteurs sur le domaine communal ? Sénégolfe enquêtera.

Par ailleurs, au niveau communal on pourait envisager de se grouper pour PESER et acheter son électricité moins chère chez EDF le jour où ce sera "déreglementé";

En effet on constate que EDF accordent à ces gros clients - et donc aux plus gourmands en électricté et aux plus pollueurs - des prix de kwh moins chers qu'à un particulier. Les administrations publiquent se sont dotées d'une centrale d'achat qui s'appelle UGAP et achètera les énergies pour les hôpitaux, les administrations, les écoles. Alors pourquoi ne pas s'en inspirer d'autant que LINKY ne fera pas de cadeau.

http://www.ugap.fr/

Pour se préparer à cette éventualité, on pourait organiser à Séné l'achat groupé de fioul. Des initiatives existent sur internet, la mairie pourrait étudier cette possibilité et tous les Sinagots profiteraient d'un prix plus avantageux. Il peut en être aussi pour le gaz à court terme.

 

jeudi, 31 octobre 2013 17:25

Le chomâge à Séné

Le journal Ouest-France a fait un article sur la progression du chomâge dans le Morbihan.

Mais qu'en est-il à Séné et comment une municipalité peut-elle oeuvrer à la création d'emplois ?

Selon Pole Emploi il y avait 306 chômeurs de catégorie A dans notre commune de Séné en 2008. En 2011 on en comptait 336.

Si on compte les catégories A,B et C, on peut estimer à environ 700 familles touchées par le chômage et la baisse de revenu qui en découle.

C'est un foyer sur 6 à Séné.

Quelle peuvent être les actions d'une commune pour lutter contre le chômage ?

- employer plus d'agents communaux ?

A court terme, la création d'emplois publics peut sembler bénéfique. Mais sur le long terme cela accroit les dépenses courantes d'une ville au détriment de l'investissement, du désendettement. Grain de Sel a malheusement eu son cortège d'emplois territoriaux en plus qu'il faudra payer pendant longtemps....

Par contre les communes jouent pleinement leur rôle en aidant les personnes éloignées de l'emploi a retrouver une activité et ensuite un emploi dans le secteur marchand (entreprises privées).

Sénégolfe se renseignera sur le nombre d'emplois aidés à la ville de Séné.

- favoriser la création d'entreprise ?

Par exemple, la réhabilitation de la zone d'activités de Kergrippe II et la nouvelle zone de Kergrippe III concourrent à accueillir des artisans dont on sait qu'ils crèent des emplois et emploient des apprentis.

Bien positionnée en entrée du bourg, subventionnée par nos impôts, Kergrippe est un investissement pour accueillir des emplois et faciliter l'essor des artisans.

Il y a -t-il d'autres gisements d'activités sur Séné ?

Le Centre de Moustérian : la ville de Séné va gérer désormais le centre de séjour de Moustérian. Sénégolfe promeut la création d'un camping municipal pour créer des emplois dans le tourisme et compléter l'offre du Camping de Conleau. Voir page "Tourisme".

Le choix de la prochaine municipalité ne sera pas innocent : faire du Centre de Moustérian un gouffre à subventions

ou bien gérer au mieux et développer un tourisme durable autour du patrimoine culturel et écologique de la commune.

Le nautisme :

Près de la cale de Barrarach, la ville dispose encore de terrain pour implanter des activités nautiques. Voir page nautisme.

En collaboration avec le Conseil Général et le "cluster" nautisme il faut étudier cette piste.

Le Poulfanc :

Les équipes municipales ont oeuvré à rendre plus "jolie" la zone d'activités artisanales du Poulfanc.

Pourtant une requalification du périmètre serait la bienvenue pour "optimiser" la gestion du foncier et accueillir à la fois plus d'activités sociales (comme Emmaüs) et des artisans.

Côté Intermarché, il est aussi grand temps de requalifier la zone et "d'organiser" les activités commerciales. Sénégolfe argumente dans les pages "Commerces" pour transférer l'hypermarché vers Atlantheix ou les commerces pourront pleinement se développer. Les rumeurs courent sur la création d'un parking aérien à l'Intermarché qui ne réglera pas la bonne implantation commerciale. En outre il sera affreux et nuira à une belle entrée de ville que souhaite la mairie avec le quartier Coeur de Poulfanc.

L'hippodrome : il ya là une source d'activités. Sénégolfe propose l'implantation d'un hotel pour accueillir les touristes, les artistes de Grain de Sel, les professionnels. Situé près du PIBS, offrant un cadre champêtre son remplissage est assuré car l'est vannetais est pauvre en hotel.

Le centre-bourg : pouvoir faire plus souvent ses courses au bourg, trouver des commerces de proximité compétitifs et variés permet de s'économiser des allers et venues en voiture. Dynamiser le centre commercial du bourg sera aussi un moyen de créer des emplois et à Séné. Sénégolfe propose un réaménagement de la place Penhouët pour accueillir des logements et plus de commerces. Voir pages commerces.

Ces exemples montrent qu'une politique municipale n'est pas sans conséquence sur l'emploi.

Rénover, requalifier des zones commerciales ou artisanales sont des compétences locales. Séné ne doit pas ignorer ces chantiers là.

Par ailleurs en n'augmentant pas les impots locaux une mairie aide également les familles avec chômeurs à mieux résister à la crise.

 

 

 

 

dimanche, 27 octobre 2013 14:38

Ecole Guyomard : amiante et bruit

Le groupe scolaire Guyomard a été construit en 195XXX et depuis il a bénéficié de travaux d'entretien.

Dernièrement, les façades de l'école ont été repeintes, les fenêtres changées et le système de chauffage revu.

Cependant depuis 2000, la ville de Séné sait que le préau de l'école élémentaire ne répond pas aux normes acoustiques,

comme le révèle le rapport de Agence Régionale de Santé que Sénégolfe c'est procuré.

 Guyomard-preau-SON

De plus, le diagnostic amiante a aussi révélé la présence de ce matériau cancérigène sur le toit du préau.

Aujourd'hui, ce sont près de 200 enfants qui fréquentent l'école primaire Guyomard. 145 enfants qui jouent quand il pleut sous le préau côté élémentaire.

Alors que la ville aborde sa réfléxion sur les "nouveaux rythmes scolaires" il serait temps de mettre enfin aux normes le préau de nos enfants.

Il en va de la santé de nos potaches.

La mise aux normes et l'entretien des bâtiments sont une des taches prioritaires d'une municipalité.

 

Page 3 sur 6
   
© SÉNÉ GOLFE